Modalités

Le Maître d’Apprentissage est le professionnel qui accueille un jeune (16 à 30 ans) dans son entreprise et le forme à son métier.

En liaison avec le centre de formation, le maître d’apprentissage transmet ses savoirs et ses pratiques professionnelles à son jeune salarié, ayant le statut d’apprenti (jeune entre 16 et 30 ans).

Il accompagne l’évolution pédagogique du jeune et est garant du développement des compétences professionnelles.
Il va également participer à la construction des représentations du monde professionnel que se fait un apprenti : valeur du travail, règles et vie d’équipe, respect des éléments...

Les conditions pour être Maître d’Apprentissage Les missions du Maître d’Apprentissage
  • Etre présent dans l’entreprise où va travailler le jeune
  • Etre majeur, offrir des garanties de moralité et attester de compétences professionnelles
  • Etre titulaire d’un diplôme (ou titre) relevant du domaine professionnel du jeune, de niveau au moins équivalent et ayant 2 années d’expérience minimum

OU BIEN

  • Justifier de 3 années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le jeune
  • Manager
  • Favoriser son intégration en entreprise, en être responsable au sein de l’entreprise et aussi au sein du centre de formation, être son référent particulier
  • Former
  • Le faire travailler en entreprise en vue de préparer le diplôme, expliquer les tâches à accomplir, analyser les gestes professionnels, les corriger, s’informer du programme de formation du centre
  • Evaluer
  • Mesurer les acquis, les progrès, s’assurer de la compréhension des objectifs, collaborer avec le centre de formation pour faire partie des examens

Le contrat d’apprentissage :

Il s’agit d’un réel contrat de travail enregistré par une Chambre Consulaire (Chambre d’Agriculture, Chambre des Métiers, Chambre du Commerce et de l’Industrie) auprès de la Direction du Travail.
L’apprenti est un salarié qui doit effectuer 35 heures de travail par semaine et qui bénéficie de 5 semaines de congés payées par an.
Le contrat d’apprentissage peut toutefois être rompu de manière facilitée, dans les 45 premiers jours de présence en entreprise après la signature.
Ceci permet au jeune, comme au patron, d’être bien sûr de son choix sans avoir de procédures trop lourdes de séparation.
L’âge légal de l’apprenti est de 16-30 ans, mais des dérogations d’âge peuvent être demandées.
Un apprenti peut être une personne en situation de handicap reconnue travailleur handicapé.